1933-1940 : La France

1933- Le 28 février à 22 heures, Alfred Döblin prévenu par un officier de police de son arrestation imminente, quitte Berlin par le train pour Stuttgart et la frontière Suisse. Séjour chez un ami à Kreuzlingen (Suisse).
Le 3 mars, départ d’Erna avec Peter, Klaus et Stephan pour Kreuzlingen.  Wolfgang reste à Berlin afin de passer son baccalauréat. Départ d’Alfred, Erna et Stephan pour Zurich. Séjour tout d’abord à l’hôtel St. Peter puis ensuite du 16 mars au 14 août dans un logement meublé Glabachstrasse 65. Peter et Klaus retournent à Berlin pour achever leurs études et mettre le mobilier dans un garde-meubles. Klaus et Wolfgang quitteront Berlin pour Zurich en juillet. Peter rejoindra la famille à Zurich en août.
Le 18 mars, Alfred Döblin est rayé de la liste des membres de l’Académie des Arts de Prusse.
Le 14 août, la famille quitte Zurich pour Paris, et loge jusqu’au 22 octobre à l’hôtel Francoeur, 24 rue Francoeur.
Fin octobre, installation de la famille dans un pavillon à Maisons-Laffitte, 4 avenue Talma.
Retourne seul à Zurich en octobre/novembre afin d’achever la rédaction du  roman Voyage Babylonien.
A Paris Wolfgang commence ses études de mathématiques à la Sorbonne. Klaus est inscrit à l’Ecole de la Chambre de Commerce de Paris en vue de devenir décorateur. Peter est inscrit au London School of Printing, n’ayant pas de permis de travail en France.

1934- En Février, Erna et Alfred commencent une formation intensive de français auprès du directeur de l’école communale de Marly le Roi.
Juin, la famille obtient un permis de séjour en France, permis qui n’autorise toutefois pas à travailler.
Le roman Babylonische-Wandrung est publié par le Quérido Verlag, Amsterdam en avril.
Commence la rédaction du roman Pardon wird nicht gegeben, (Pas de Pardon).
En décembre, installation de la famille 5 Square Delormel à Paris 14.

1935- Le roman Pardon wird nicht gegeben est publié par le Quérido Verlag en avril.
(Peter Döblin part pour les Etats-Unis en septembre, n’ayant pas obtenu de permis de travail en France).
Participe en juillet à Londres au Congrès International du Mouvement Territorialiste.
Initie la rédaction du roman Das Land ohne Tod.
En novembre, publication par le Querido Verlag de Flucht und Sammlung des Judenvolkes.

1936- Le 16 octobre, grâce à l’appui de l’Ambassadeur François-Poncet, Alfred, Erna et les enfants Wolfgang, Klaus et Stephan obtiennent la nationalité Française.
En novembre, fin de la rédaction du roman Die Fahrt ins Land ohne Tod.

1937- Le Querido Verlag publie en avril Die Fahrt ins Land ohne Tod.
Achève en septembre la rédaction du roman Der blaue Tiger, (Le Tigre bleu).
Octobre : Klaus Döblin commence son service militaire (2 ans) dans l’armée française.
Initie la rédaction du roman Burger und Soldaten, (Bourgeois et Soldats).
En novembre participe au Congrès International du Mouvement Territorialiste.
Berlin Alexanderplatz est inscrit au programme de l’agrégation d’allemand en France.

1938- Wolfgang Döblin obtient son doctorat en mathématiques à la Sorbonne.
En mai, voyage  avec Robert Minder (Professeur au Collège de France), en Alsace dans le cadre de ses recherches pour le premier tome du roman  Novembre 1918, Bourgeois et Soldats.
En novembre, Wolfgang commence son service militaire à Givet- Vosges).

1939- Renversé par une voiture le 31 mars rue de Rivoli, Alfred Döblin devra être hospitalisé trois semaines.
Participe en mai au congrès annuel du Pen Club à New York.  Rencontre avec le Président et Mme Roosevelt ainsi qu’avec Madame Wadsworth, personnalités qui seront par la suite d’un grand secours lors de l’exode de 1940.
Le 1er septembre, début de la deuxième guerre mondiale.
Mi- septembre, rejoint Robert Minder au sous-secrétariat d’Etat à l’Information comme collaborateur libre au « service allemand ». Participe à la rédaction de textes de contre-propagande, tracts, journaux satiriques, etc.
Installation d’Alfred, Erna et Stephan rue Jean Béranger à Marly le Roi dans un logement mis à disposition par Madame Minder. Abandon du logement du square Delormel à Paris et mise du mobilier en garde-meubles. Les manuscrits sont mis en sécurité dans les caves de la Sorbonne.