1945-1957 : Le retour en France et en Allemagne

Fin 1945- Alfred et Erna Döblin quittent New York  le 8 octobre 1945 sur le paquebot « Argentina ». Ils arrivent à Paris le 16 octobre.
Alfred Döblin s’installe, tout d’abord sans Erna, le 9 novembre à Baden-Baden à la pension Bischof, Römerplatz 2. Erna restera à Paris jusqu’au début 1946 chez Ernest Tonnelat au 95 Bd. Jourdan.
Il est réintégré comme membre de la Preussische Akademie der Kunste, en novembre.

1946- Septembre-Publication par l’éditeur Keppler de Der unsterbliche Mensch.
Fonde la revue Das Goldene Tor dont le premier numéro est publié en octobre.
La rédaction du roman Hamlet est achevée en octobre.
Le 20 octobre il débute une intervention bimensuelle dans une émission de la Südwestfunk : « Critique du Temps » durant laquelle, jusqu’en 1952, il s’exprimera sur des thèmes culturels et politiques.
En novembre l’éditeur Karl Alber publie Der Oberst und der Dichter.

 

1947- Premier retour d’Alfred Döblin, du 5 au 12 juillet, à Berlin, depuis le départ en exil en 1933.
En février Alfred et Erna s’installent Schwarzwaldstrasse 6, à Baden-Baden.
Fonde en octobre le « Groupe des Auteurs de l’Allemagne du Sud- Ouest ».

1948- L’éditeur P.Keppler édite en janvier Heitere Magie.
1ère quinzaine de février, deuxième visite d’Alfred et Erna à Berlin.
Le 1er avril il est atteint par la limite d’âge à son poste de Chef de Bureau des Lettres et est mis à la retraite sans pension. Il sera autorisé à rester comme contractuel civil à la Direction de l’Education Publique comme directeur de la revue Das Goldene Tor.
Publication en mai de Bürger und Soldaten, (Bourgeois et Soldats) par l’éditeur Karl Alber, édition retardée avec son accord par la censure française.
En août cérémonie à Baden-Baden à l’occasion de son 70ème anniversaire, présidée par le Général Koenig.

1949- Est nommé en France « Officier des Palmes Académiques ».
Publication en février par l’éditeur Karl Alber de Heimkehr der Fronttruppen,(Retour du Front).
En juillet prend une part active à la fondation à Worms de la « Mainzer  Akademie der Wissenschaften und der Literatur » dont il sera nommé  vice- président le 15 octobre.
En octobre, transfert des services culturels de Baden-Baden à Mainz.
Alfred et Erna s’installent à Mainz, Philippschanze 14.
Le livre Die Schicksaslreise, (Voyage du Destin), est publié par l’éditeur Josef Knecht.

1950 Avril-  L’éditeur Karl Alber publie Karl und Rosa.
Début novembre, Alfred et Erna se rendent sur la tombe de Wolfgang à Housseras.

1951- Avril- La revue Das Goldene Tor cesse de paraître faute de financement suffisant.
Octobre- Reçoit à titre de dédommagement de la fin de son contrat auprès des services de l’Education Nationale la somme de 8 millions de francs (de l’époque), grâce à l’intervention de l’ambassadeur François-Poncet.

1952- Achat en février d’un appartement au 1er étage du 31 bd. de Grenelle à Paris.
Reçoit en mars le premier versement de dommages et intérêts de l’Etat Allemand.
Crise cardiaque en septembre nécessitant une hospitalisation à l’hôpital de Mainz.

1953- Alfred Döblin ayant fait part de sa décision au Président Theodor Heuss de quitter à nouveau l’Allemagne, je suis dans ce pays, qui a vu naître mes parents,  inutile, Alfred et Erna quittent Mainz le 29 avril pour Paris.
En mai, Bertholt Brecht propose sans succès à Alfred Döblin de le rejoindre à Berlin-Est avec des responsabilités académiques. Cette proposition sera renouvelée en septembre par les autorités du Sénat de Berlin-Ouest. Nouveau refus.
Ludwig Marcuse propose le 4 septembre la nomination d’Alfred au prix Nobel. Sans succès.

1954- Du 31 mars au 27 juillet est hospitalisé à Freibourg (Breisgau) suite à l’aggravation de sa maladie de Parkinson..

Le 28 octobre est nommé membre honoraire de l’Akademie der Wissenschaften und der Literatur de Mainz et reçoit le prix annuel de l’Académie.

1955- 24 mars- L’Akademie der Kunste de Berlin Ouest élit Alfred Döblin, membre correspondant.
De mai à fin août, hospitalisation à la clinique neurologique de Freiburg  et en maison de cure en Foret Noire.

1956- Du 14 février au 17 mars, nouvelle hospitalisation à Freiburg puis hospitalisation dans une clinique privée à Wieseneck en Foret Noire où il restera jusqu’à mai 1957.
En septembre, 1956 publication de Hamlet par l’éditeur Rütten und Loening.

1957- En février nouvelle proposition de Ludwig Marcuse afin que soit attribué le prix Nobel à Alfred Döblin.
L’Académie de Mainz vote le 25 avril un projet d’édition de l’ensemble des œuvres d’Alfred Döblin.
Erna pour des raisons financières ne peut maintenir le contrat de l’infirmière d’Alfred Döblin à la clinique de Wieseneck. Grâce à l’amitié d’un de ses anciens condisciples d’études médicales exerçant à la Landeskrankenhaus à Emmendingen, près de Freiburg, il est accueilli bénévolement dans cet hôpital le 1 juin. Il y décédera le 26 juin.
Inhumation le 29 juin  à Housseras près de son fils Wolfgang en la seule présence  de Erna et Stephan.
Le 15 septembre, suicide d’Erna à Paris au 31 bd. de Grenelle.
Le 28 septembre inhumation d’Erna à Housseras.