Portrait

Découvrez dans cette section du site différents portraits d’Alfred Döblin.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder aux portraits :

« Alfred Döblin (1878-1957) a fait plusieurs apparitions récentes sur la scène littéraire française, d’abord avec la publication aux Editions Agone de l’ensemble (quatre volumes) de la tétralogie Novembre 1918 (1937-1943), la grande fresque sur la révolution allemande avortée, ensuite avec la nouvelle traduction, qui était attendue depuis des années, de Berlin Alexanderplatz (1929) chez Gallimard… » Cliquez ici pour lire la suite.

« Nature nerveuse et vive ; un regard pétillant et absorbé, derrière de grosses lunettes ; un rire bienveillant, et je ne sais quelle alacrité berlinoise ; c’est Döblin, tel qu’il est venu avec prestesse prendre sa place parmi les patriarches de la littérature allemande… »  Cliquez ici pour lire la suite.

« L’œuvre de Döblin est l’une des plus considérables de ce demi-siècle, et l’une des plus ignorées. Non pas qu’il n’ait pas été de bonne heure reconnu par ses pairs. « Wang-loun », « Wadzek », « Wallenstein », «Berge, Meere und Giganten », « Manas » l’ont rendu célèbre en Allemagne, et « Berlin Alexanderplatz » dans le monde, dès avant 1933. Une production non moins importante a suivi depuis cette date… » Cliquez ici pour lire la suite.